S'imaginer multitâche rendrait plus productif

par Cadreo




Selon de nouveaux travaux menés par des chercheurs de l'université de Wharton (Pennsylvanie), le fait d'être multitâche est une simple illusion, personne n'étant capable de réaliser deux choses totalement différentes en même temps, pourtant ceux qui se pensent polyvalents sont davantage efficaces au travail...

C'est un peu l'effet placebo, ou quand le cerveau se dupe lui-même. Dans un récent article  publié sur le site de la Wharton University of Pennsylvania, deux professeurs reviennent sur la notion de multitasking et comment le fait de se penser multitâche a des conséquences positives au travail. Les auteurs balaient très rapidement cette notion qui n'est, selon eux, qu'une "illusion". Et d'expliquer : "les humains ne peuvent tout simplement pas faire différentes tâches en même temps. Quand nous pensons que nous sommes multitâches, nous passons en fait rapidement d'une tâche à l'autre".

> Etes-vous victime du syndrome de la dispersion ?

Pour les auteurs, la perception du multitasking est d'ailleurs variable d'une personne à l'autre. Par exemple lors d'une réunion, les participants écoutent les sujets débattus, éventuellement participent et prennent des notes. Dans ce cas, sommes-nous multi ou monotâche ? Quelle que soit la réponse, réaliser plusieurs actions quasiment simultanément est rarement la meilleure façon d'être efficace. C'est pourtant un état valorisé, voire recherché. Selon les universitaires, 93 % des américains pensent qu'ils sont réellement multitâches et qu'ils s'en sortent mieux que les autres. Si tout le monde est capable de réaliser correctement plusieurs corvées, c'est que personne n'est vraiment multitâches.

Diviser les tâches pour augmenter l'engagement au travail 

Mais les choses sont un peu plus subtiles que cela, estiment les chercheurs. "Nos travaux suggèrent que laisser croire à une personne qu'elle est multitâche pourrait au moins aider à atténuer les conséquences négatives du multitasking". Pour en arriver à cette conclusion, ils ont demandé à deux groupes de volontaires de transcrire un clip vidéo. Pour l'un des groupes, les auteurs leur ont signalé que ce travail impliquait deux tâches qui doivent être effectuées simultanément : écouter et dactylographier. Les individus de ce groupe ont été davantage précis dans la description et ont fait preuve d'une meilleure compréhension de la vidéo ...

Selon les auteurs, il est possible d'utiliser leur recherche afin de booster le moral et la performance en entreprise. Comment ? "En faisant en sorte que leur activité quotidienne semble ressembler à du multitasking (...). Comme presque toutes les tâches peuvent être décomposées, les managers peuvent intelligemment mettre en évidence la nature multitâche d'une activité". Malin ou malhonnête. A vous de trancher !

> Comment changer ses (mauvaises) habitudes et celles de ses collaborateurs grâce aux neurosciences ?

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par email

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché