Seulement 25 % des réunions aboutissent à des décisions

par Cadreo




Même si les salariés passent en moyenne trois semaines par an en réunion, il les jugent pour la plupart inutiles, selon une étude réalisée par OpinionWay.

Reunions-trucsDes chiffres qui donnent le tournis... Les employés passent en moyenne 4,5 heures par semaine en réunion, soit 3,4 semaines par an. Pour les cadres, c'est le double : 6,2 semaines passées chaque année à brainstormer !

> Retrouvez les résultats de notre enquête "Les cadres face aux réunions"

Et pourtant... A peine plus de la moitié de ces réunions (52 %) serait productive, selon les salariés qui ont répondu à une enquête menée par OpinionWay. Pour 18 % des salariés, il manque un "ordre du jour" ou encore un "objectif clairement défini". Pire : 26 % des employés ne voient pas l'intérêt de leur présence à ces réunions. Un point de vue que ne semble pas partager leur hiérarchie puisque pour 75 % des répondants il leur est impossible de décliner l'invitation à des réunions.

Alors, pour s'occuper, les salariés utilisent leur smartphone ou leur ordinateur (44 %), le plus souvent pour envoyer des mails (57 %), travailler leurs dossiers (40 %) ou simplement surfer sur Internet (22 %). A noter que 46 % des personnes sondées déclarent tout de même prendre des notes lors des réunions.

"Surcharge collaborative"

L'étude interroge également sur la finalité des réunions. En effet, pour les répondants, "seule 1 réunion sur 4 aboutit la plupart du temps à une prise de décision". Et quand bien même des décisions y seraient prises, ils sont seulement 33% à considérer qu'elles le sont "au plus près du terrain". D'ailleurs, quatre salariés sur dix jugent la collaboration "globalement inefficace". Les cadres ne sont pas forcément mieux lotis. Le cabinet Empreinte humanitaire à l'origine de l'enquête explique que ces derniers ont encore "un faible niveau d'autonomie" pour agir sur leur charge de travail par exemple.

Mais si les réunions sont jugées si négativement, c'est qu'elles contribuent à une "surcharge collaborative", selon le cabinet. Les cadres comme les employés sont sollicités pour donner leurs avis sans qu'on en tienne forcément compte... Conclusion ? Les réunions n'ont pas fini d'être source de tensions en entreprise.

> La règle des deux pizzas et autres secrets pour des réunions productives

 portrait-de-la-réunion-idéa

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché