Statut cadre : avantages et inconvénients

par Cadreo




Le statut cadre a ses particularités, avec des avantages et des inconvénients. Salaire, congés, RTT, temps de travail retraite complémentaire… voici en détail de quoi peser le pour et le contre.

Cadre-avantage-inconvenientQuand on devient cadre en cours de carrière (c’est le cas de plus de 40.000 salariés chaque année qui obtiennent la promotion au statut cadre), on se pose parfois la question de savoir si devenir cadre est aussi intéressant qu’avant. Voici une liste des avantages et inconvénients du statut cadre pour décider en toute connaissance de cause.

> Retrouvez toutes nos opportunités professionnelles 

Salaires et cotisations sociales

  • Avantage : Etre cadre signifie souvent avoir un niveau d’études, d’expertise ou de responsabilités élevé. La rémunération qui va avec est en général supérieure à celle de la moyenne des salariés  français. En moyenne en 2014 un cadre touche  5444 euros bruts par mois. Mais il s’agit d’une moyenne qui cache de grandes disparités de rémunération. Pour voir si vous êtes bien payé vous pouvez consulter notre outil salaire.
  • Inconvénient : Les charges salariales pour les cadres sont plus élevées (voir ci-dessous sur la partie retraite complémentaire). Attention aux surprises au niveau de la différence entre le salaire brut et le net en bas de la fiche de paie. Par exemple pour un non-cadre les cotisations retenues représentent environ 22%, mais pour un cadre elles peuvent grimper à 23 ou 24%. Il faut le savoir quand on négocie son salaire en bruts annuel pour éviter les déconvenues.

Durée de préavis et de période d’essai

La durée de préavis de départ en cas de démission ou de licenciement est de 3 mois pour un cadre (alors qu’elle est d’un mois seulement pour un non-cadre). La période d’essai est aussi plus longue : 4 mois contre 3 mois pour les agents de maîtrise et techniciens et deux mois pour les ouvriers.

  • Avantage : En cas de démission, cette période plus longue permettent de boucler vos dossiers avant de partir et de passer la main dans de bonnes conditions. En cas de licenciement vous êtes donc aussi payé plus longtemps avant votre départ (attention aussi au délai de carence). Pour la période d’essai, 4 mois permettent de se faire une bonne idée du périmètre du poste.
  • Inconvénient : si vous prévoyez de quitter votre entreprise en démissionnant, il faut anticiper ce délai de 4 mois et prévenir votre futur employeur. 4 mois, ça peut paraître long quand vous avez pris la décision de partir. C’est long aussi pour une période d’essai, d’autant qu’elle peut être prolongée une fois si c’est prévu dans votre contrat.

Retraite complémentaire

Les cadres cotisent pour avoir une retraite complémentaire : auprès de l’Arrco, comme tous les salariés du privé, et de l’Agirc  la caisse de retraite complémentaire spécifique aux cadres.

  • Avantage : c’est indéniablement un des gros avantages d’être cadre : on prépare mieux sa retraite et on touche plus grâce aux retraites complémentaires. En tant que cadre votre pension de retraite sera donc plus élevée…
  • Inconvénient : Qui dit retraite complémentaire dit cotisation supplémentaire, ce qui s’ajoute aux charges spécifiques aux cadres (y compris patronales avec l’assurance décès obligatoire). Autre inconvénient : l’avenir incertain des caisses de retraites complémentaires qui sont gravement déficitaires. En 2014 les pensions de l’Agirc ont été gelées et elles devraient être encore rabotées dans les années à venir.

Forfait jour

Le temps de travail de certains cadres est annualisé et non pas comptabilisé sur un rythme hebdomadaire comme d’autres salariés.

  • Avantage : En théorie, les cadres n’ont pas d’horaires. En cas de besoin, ils peuvent s’absenter pour une raison personnelle de leur travail sans avoir à se justifier. Ce qui leur donne pas mal de flexibilité dans leur emploi du temps et plus de facilités à jongler entre vie pro et vie perso.
  • Inconvénient : le revers de la médaille de ne pas avoir d’horaires fixes, c’est que les journées sont souvent à rallonge. Traditionnellement un cadre ne compte pas ses heures. Pas d’heure sup’ pour les cadres ce qui, pour ceux qui font beaucoup d’heures et un salaire pas très élevé, n’est finalement pas toujours rentable.

RTT et jours de congés

Conséquence du temps de travail annualisé, les cadres au forfait jour ont en général moins de jours de RTT (ça dépend aussi du nombre de jours fériés chaque année). Mais ils ont parfois aussi des jours de congés ou de récupération spéciaux même si c'est de plus en plus rare.

  • Avantage : certaines conventions collectives ou entreprises octroient à leurs cadres des jours de congés supplémentaires. Un privilège qui peut aussi prendre la forme de jours de récupération.
  • Inconvénient : Les cadres au forfait jour ont parfois moins de RTT que les autres salariés. Une injustice ? Beaucoup de cadres avouent aussi ne pas pouvoir prendre tous leurs jours de congés ou leurs RTT… La cause est connue : la charge de travail des cadres est souvent très lourde.

Des avantages sociaux en plus

  • Avantage : Au niveau de la prévoyance, en cas de décès ou d’invalidité, les cadres sont généralement mieux couverts, les entreprises cotisent plus pour cette catégorie de salariés. Ce n’est pas négligeable pour vous ou vos proches en cas d’accident de la vie.
  • Inconvénient : Les autres avantages spécifiques au statut cadre (avantages en nature, primes ou autres « privilèges ») ont tendance à ne plus être réservés à cette catégorie de salariés. Hormis la prévoyance, il ne reste plus grand chose qui distingue les avantages sociaux des cadres et des non-cadres.

Suivi en cas de chômage

A partir d’un certain niveau de salaire, les cadres cotisent pour financer l’Apec (Association pour l’emploi des cadres), ce qui leur donne droit à un suivi particulier en cas de chômage.

  • Avantage : Les cadres en recherche d’emploi peuvent choisir d’être suivis par l’Apec. Ils bénéficient ainsi d’un accompagnement personnalisé. A condition d’avoir cotisé bien sûr.
  • Inconvénient : il existe 44 agences de l’Apec, principalement situées dans les grandes villes. Si vous résidez dans une zone éloignée de l’un de ces centres vous devrez vous déplacez ou opter pour un suivi en ligne. La contribution à l’Apec s’ajoute aux autres cotisations spécifiques aux cadres, elle est prélevée annuellement. Son montant exact est fonction du salaire et représente quelques dizaines d’euros par an.

Le statut social

  • Avantage : être cadre a toujours un peu été synonyme de réussite sociale et d’un certain niveau d’expertise dans l’entreprise. Un pouvoir symbolique qui permet de briller en société aux yeux des non-cadres… Un avantage qui reste toutefois très subjectif.
  • Inconvénient : l’image statutaire du cadre a perdu un peu de sa superbe. Aujourd’hui on peut être cadre sans manager une équipe, la généralisation de l’open space gomme un peu les différences hiérarchiques. Les signes extérieurs de « cadritude » ne sont plus aussi flamboyants qu’avant : le bureau à part, la voiture de fonction et les autres avantages en nature sont désormais exceptionnels, même pour les cadres.

En conclusion, même si le fait d’être cadre vous distingue de moins en moins des autres salariés (les droits entre cadres et non-cadres ont tendance à s’harmoniser), être cadre ou le devenir reste une promotion intéressante. Le signe que vous avez des responsabilités dans l’entreprise.

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché