Faut-il "frimer" en entretien d'embauche ?

par Cadreo




Le site Quartz a donné la parole à deux scientifiques pour connaître l'utilité, ou non, de la vantardise lors de sa recherche d'emploi...

Nanard_optBraggadocio ! Non ce n'est pas une formule magique mais un terme anglais utilisé dans le milieu du rap pour nommer la vantardise, la fanfaronnade, explique le site Slate qui rapporte un article de Quartz. Un article où des chercheurs ont voulu comprendre si une personne qui se vante d'être meilleure - quel que soit son domaine - l'est vraiment ou si c'est de l'intox pour se mettre en valeur. Un comportement qui peut-être agaçant mais à l'inverse que penser de celui qui se décrit comme moins bon que les autres ? Et entre les deux, qui aurait le plus de chances d'être recruté ?

Le "paradoxe de l'humilité"

Patrick Heck et Joachim Krueger, de l’université de Brown aux États-Unis, ont demandé à 400 volontaires de noter les compétences et la moralité d’autres personnes plus ou moins performantes et plus ou moins vantardes. Les chercheurs ont découvert ce qu'ils ont nommé le "paradoxe de l’humilité", explique Slate. "En l'absence de preuve (à savoir un score des tests), se vanter d’être meilleur que la moyenne booste sa réputation dans le domaine des compétences mais la diminue dans celui de la moralité. À l’inverse, les personnes humbles qui estimaient être moins fortes que la moyenne étaient notées comme des personnes plus morales mais moins compétentes". 

Du bon dosage de la vantardise

Le jugement moral de nos interlocuteurs dépend donc de comportement, quelles que soient nos performances réelles. Étonnamment, la vantardise ne serait donc pas handicapante, à conditions toutefois qu'il n'y ait aucune preuve d'incompétences. Car si l'on découvre que la frime repose sur du vide, gare au retour de bâton et à une image durablement écornée. A l'inverse, en cas d'incompétences avérées, les chercheurs estiment qu'il est préférable de se montrer humble et ainsi "gagner en moralité aux yeux des autres", décrypte Slate.

Pour répondre à la question du titre de l'article, lors d'un entretien d'embauche, les chercheurs estiment qu'affirmer "être meilleur que les autres peut être bénéfique, du moment que les preuves du contraire ne voient jamais le jour. Mais dans des situations où votre réputation de personne morale et chaleureuse est mise à mal (quand il faut faire son réseau ou lors d’un rendez-vous), il apparaît que l’humilité est la meilleure stratégie, même si vous avez sincèrement quelque chose dont vous pouvez vous vanter". Frime et châtiment...

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché