#VieDeMère, quand la CGT cadres dénonce les discriminations au travail

par Cadreo




Plafond de verre, sexisme ordinaire... Dans le cadre de la semaine de l'égalité professionnelle, la CGT des cadres lance une campagne dénonçant les discriminations dont sont victimes les mères de famille au travail.

vdm_arrangements_optVDM, pour non pas Vie de merde mais Vie de Mère. Sous le hashatag #VieDeMère, la CGT des cadres (Ugict-CGT) a lancé lundi 3 octobre une campagne de sensibilisation sur les discriminations dont sont encore victimes les femmes au travail.

"Pour nombre d'entre nous, être mère et faire carrière est mission impossible dans une société où le monde du travail fonctionne sur le modèle du présentéisme et où nous assumons toujours la majorité des tâches domestiques", peut-on lire sur le site de la campagne, #VideMère. "Nous nous heurtons ainsi au fameux « plafond de verre », barrière invisible qui bloque notre évolution salariale et professionnelle. Aujourd’hui nous voulons faire voler en éclats ce « plafond de mère » pour que #VieDeMère puisse vraiment rimer avec carrière".

La campagne intitulée "#viedemère, avoir une carrière, c'est toute une histoire" est en Trending Topic sur Twitter. Les femmes, comme les hommes, partagent des anecdotes de travail pas toujours flatteuses... Une initiative notamment saluée par la Ministre des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes.

Pour rappel, l'égalité professionnelle est loin d'être une réalité : 25% des femmes cadres à temps partiel ont une responsabilité hiérarchique contre 38% des femmes cadres à temps plein. Et la différence de salaire entre un homme et une femme cadres demeure de 21%...

Capture

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché